Misa



MISA

Le travail à 4 mains s’est imposé comme une complémentarité et l'évidence d'une rencontre humaine et artistique. Chacun y apportent ses réflexions successives. Construire, déconstruire et reconstruire à partir des nouveaux éléments insérés par un hasard réfléchi et visant l’expression spontanée d’une réflexion sur le monde. L’œuvre est pour le moins narrative, séquentielle et en appelle à l'accident, au bricolage, à la maladresse audacieuse. Bien qu'ils ne se définissent pas comme faisant partie d’un mouvement revival, force est de constater que leurs sources puisent pour la plupart dans un passé, vécu ou imaginé ; dans une esthétique tantôt embarrassée, tantôt faussement rigide et maladroitement léchée. Pour le travail papier, l’une recherchant la pertinence des images et textures dans de vieux ouvrages et l’autre, déposant la matière et le trait, construisant et déconstruisant tour à tour afin de laisser le « récit » s’installer. Aussi, une importance certaine est donnée aux ouvrages, aux outils et aux matériaux communs voire grossière.